"...Jusqu'au jour où Eddie est initié par hasard à la MDT-48, substance top secrète censée décupler les facultés intellectuelles. Le résultat est stupéfiant : Eddie avait du mal à organiser sa pensée, le voici capable d'apprendre le piano en une nuit, de mémoriser des livres entiers en quelques heures ou de prédire les fluctuations boursières les plus improbables. Des performances aux effets secondaires inattendus et surtout diablement pervers, qui vont lui faire regretter de s'être pris pour Dieu..." (Note de l'éditeur)


Au démarrage de l'histoire, Eddie Spinola est dépeint comme le gars éreinté, apathique, hypocondriaque, incapable de tenir ses engagements professionnels, de réaliser les moindres objectifs du quotidien : il est au bord du gouffre de la dépression. La rencontre avec son ex-beau frère va changer sa vie ! Ce dernier va lui faire découvrir une toute nouvelle molécule sans toutefois lui décrire les effets avec précision, et pour cause il n'en a guère le temps. Notre héros, ancien accro à pas mal de substances, décide au départ de ne pas y toucher, mais son état psychique déclinant, il va finir par succomber à la tentation. Et là, le choc... Eddie Spinola, nouvelle version, intégralement reprogrammée (avec quelques bugs quand même, hihihi).


Je ne vais pas trop en dire car je trouve le résumé de l'éditeur assez complet et suffisamment alléchant. Par ailleurs, le style de l'auteur est agréable et fluide, ce qui rend ce thriller quasiment impossible à fermer avant la fin... Ce qui relève d'une prouesse car il s'agit bien du premier roman de l'auteur !


Conclusion : un thriller captivant sur un sujet a priori déjà beaucoup traité, l'intelligence. Ma note : 17/20


A noter : Pour ceux qui aiment ce genre d'histoires, j'ai adoré, un autre roman dans un style très différent, Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes.


Pour en savoir plus :
Paru chez Pocket / mars 2006
440 pages