"(...) Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l’ancien propriétaire du carnet : Ryûk, un dieu de la mort ! Poussé par l’ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet…" (Note éditeur)


Death note est l'histoire d'un lycéen japonais de 17 ans, Raïto Yagami -prénommé Light dans cette version- qui malgré ses excellents résultats scolaires et son indéniable acuité intellectuelle, est d'un naturel blasé par son quotidien qu'il trouve trop monotone. C'est alors qu'il va trouver un étrange carnet de notes, où sont inscrites des instructions à usage de son futur possesseur. Il tiendrait là un carnet de la mort, capable de tuer un être humain dans les 40 secondes. Pour y arriver, il faut inscrire le nom de la personne visée et penser à son visage sinon cela ne marche pas. On peut inscrire une cause de la mort, mais si on ne le fait pas, la mort survient par arrêt cardiaque. D'autres instructions vont apparaître au fil de l'histoire. Light, notre jeune héros, tout d'abord sceptique va "tester" le carnet sur un preneur d'otages apparemment très dangereux, dont la photo apparaît au JT. Et ça marche : ce dernier meurt brusquement, les otages sont libres. Light va donc décider d'utiliser le carnet à "bon escient" en choisissant d'éliminer tous les grands criminels. Mais malgré ses bonnes intentions, le pouvoir du carnet va prendre le dessus et Light va rapidement se prendre pour Dieu.


L'originalité de ce manga tient de la richesse des dessins et du scénario assez prenant... Le volume 1 est découpé en 7 chapîtres, lesquels nous révèlent de nouvelles fonctionnalités du carnet. Bien sûr comme il s'agit d'un manga, il faut le lire dans son sens de lecture original, la fin du livre est donc le début et on lit de droite à gauche.


Conclusion : Une BD bien ficelée, dont l'histoire nous mène à travers un univers fantastique jonché d'énigmes et de questionnements sur l'éthique, avec un dessin plutôt soigné. Ma note : 15/20.


Pour en savoir plus :

Paru aux éditions Kana (Dargaud-Lombard) dans la collection Dark Kana / janvier 2007

193 pages

1er tome d'une série de 3 volumes traduits en français (le T3 sortira en avril 2007), la série originale en japonais comprend déjà 9 volumes. Il a également été adapté en dessin animé (37 ép. de 25 mn) et deux films ont été tirés de l'histoire.