Qui n'a pas lu le Da Vinci code ? Ou vu au cinéma le film éponyme avec Audrey Tautou, Tom Hanks, Jean Reno et Jean-Pierre Marielle ? Une histoire qui a fait couler beaucoup d'encre et a entretenu le mythe de ce roman.


Da_Vinci_code_affiche_du_film.jpg


Da Vinci code voit le jour en fait 3 ans après Anges & Démons, mais il reste son roman le plus connu car le plus polémique. Anges & Démons ressemble beaucoup à son petit frère mais il lui en manque certainement le charme. Héros récurrent des deux volets, Robert Langdon apparaît comme un professeur d'iconologie religieuse et auteur de plusieurs livres sur la symbolique religieuse, âgé d'une petite quarantaire d'années, possédant une voix de basse qui "plaît aux femmes", d'allure distinguée et sportive puisqu'il aligne sans problème ses 50 longueurs de bassin chaque jour (cette précision aura son importance dans la suite du roman) et mesurant "un mètre quatre vingts longiligne et musclé". Pourquoi une telle description ? Peut-être pour calquer un autre personnage célèbre, archéologue et maître de conférence, qui se retrouve parfois dans des aventures rocambolesques, à rechercher le Saint Graal ou autres objets sacrés, j'ai nommé Indiana Jones... Hélas pour Dan Brown son personnage est très loin de ressembler à Indy... Le personnage de Langdon fait son boulot, a des accès de courage dans certaines scènes, mais il n'attire pas vraiment la sympathie, il n'a pas une envergure suffisante à mon goût, ni l'humour ni le charisme. Quand j'ai terminé ce bouquin, j'étais même plutôt soulagée et contente de pouvoir passer à autre chose.


Beaucoup de points communs entre le Da Vinci code et Anges & Démons :

  • le roman démarre sur un meurtre, celui d'un éminent personnage
  • Langdon est dépêché sur les lieux
  • il y rencontre une jeune femme très belle et très intelligente qui avait des liens de parenté avec le défunt
  • dans l'intrigue des 2 romans, le défunt avait un secret et cachait des informations importantes à la jeune femme
  • les lieux où se déroulent le fil de l'histoire sont choisis en fonction de leur prestige et de leur forte connotation historique
  • un tueur est délégué par un personnage mystère dont l'identité révélée à la fin nous surprendra forcément
  • la présence d'une société secrète que l'on croyait éteinte et qui revient en forces
  • une intrigue fascinante est mise en place (dans le Da Vinci code, il s'agissant du rôle de Marie auprès de Jésus, théorie qui a bousculé l'Eglise ; dans Anges & Démons, des scientifiques réussissent à créer et stocker de l'antimatière, tentant ainsi de prouver la genèse du monde)...


Je pourrais continuer ainsi mais je crois vraiment que Dan Brown travaille de manière unilatérale à partir d'un modèle dont il n'ose pas trop s'éloigner. Malheureusement si la sauce prend avec le Da Vinci code, c'est surtout parce que l'ouvrage a fait tant polémique auprès de l'Eglise et que ça a entretenu l'intérêt du roman. En outre, le rôle joué par Marie est véritablement fascinant car il dénonce les dogmes misogynes du chritianisme. De même, les énigmes à caractère cryptique jalonnant le Da Vinci code éveillent un intérêt particulier chez le lecteur. Anges & Démons n'utilise pas encore correctement ce procédé car la façon de passer d'un tableau de l'histoire à un autre nous est relativement hermétique, les énigmes nous sont délivrées par les protagonistes et l'auteur ne nous permet pas d'y participer véritablement. Enfin, ce qui m'est apparu tout au long de ma lecture comme les points faibles de ce roman, sont d'une part l'écriture proprement linéaire et fade, sans imagination, d'autre part une histoire avec des rebondissements prévisibles, des péripéties improbables, des personnages stéréotypés et par dessus tout un dénouement grotesque. Le point fort réside surtout dans les ambigrammes qui parsèment le roman, ces mots écrits en caratère gothiques et qui peuvent être lus à l'endroit et à l'envers en faisant une rotation à 180°.


Conclusion : Un match entre Da Vinci code et Anges & Démons en faveur du premier, mieux conçu et plus abouti dans sa construction. Anges & Démons reste un roman assez moyen dont l'efficacité manque cruellement de charme. Ma note : 10/20.


Pour en savoir plus :

Paru aux éditions Pocket / Janvier 2007

620 pages

Pour l'anecdote, sachez que Tom Hanks a accepté de revêtir de nouveau le costume de Robert Langdon pour le film Anges & Démons dont la date de sortie n'est pas encore déterminée.