"Les journaux l'ont surnommé le «tueur des autoroutes», et le nombre de ses victimes ne cesse de croître. Le FBI fait alors de nouveau appel au psychiatre Frank Clevenger : bientôt, par voie de presse interposée, les deux hommes vont se défier, chacun cherchant à pénétrer et à manipuler l'esprit de l'autre. Commence alors une course contre la montre, un duel mental dans lequel Frank Clevenger va affronter son double négatif..." (Note éditions du Rocher)


Et voilà ça recommence, attirée par ce bouquin à la librairie, je n'ai pas pu m'empêcher de le lire, sachant pertinemment qu'il s'agit en fait du quatrième opus d'une série de romans policiers menés par un personnage récurrent, le renommé psychiatre Franck Clenvenger.


Psychopathe peut être lu sans trop de difficultés indépendamment de ses prédécesseurs. Toutefois, l'histoire du psychiatre Franck Clevenger reste assez chargée et fait souvent référence aux histoires précédentes, notamment dans ses rapports avec son fils adoptif, un jeune homme très perturbé qui sort d'un imbroglio judiciaire dont on ne connait que quelques bribes. Pour en savoir plus sur ce fils et son passé tumultueux et satisfaire une légitime curiosité, il me faudra donc immanquablement lire les romans précédents, arghh !!


Ce que j'ai bien aimé dans ce roman, c'est la confrontation entre les deux protagonistes principaux : d'un côté, le brillant enquêteur et célèbre psychiatre FC, dont la réputation l'amène à collaborer avec le FBI, et de l'autre, le redoutable psychiatre Jonah Wrens, un homme passionné par son métier et reconnu pour ses incroyables compétences, mais hélas également meurtrier à ses heures perdues... Un personnage fascinant par son ambivalence et sa dualité psychique. Capable de faire des petits miracles de par sa profession, il résout des cas désespérés grâce à ses qualités d'écoute et ses facultés hors norme d'observation et d'empathie. Il incarne également par son côté le plus sombre, un homme capable de tuer de sang froid s'il n'obtient pas ce qu'il veut, à savoir les confidences et la confiance absolue de ses victimes. Au final, je trouve le personnage du meurtrier beaucoup plus attachant et complexe que celui de l'enquêteur !


Conclusion : Un thriller passionnant sur les ficelles de la psychiatrie. Ma note : 15/20.


Pour en savoir plus :

Paru aux éditions Folio Policier/ Mars 2007

425 pages

Keith Ablow est expert en psychiatrie criminelle et donc très crédible dans la construction de son personnage principal, Franck Clevenger, probablement son clone romanesque. Son succès a d'ailleurs été salué par les auteurs populaires du genre, Dennis Lahen et James Ellroy, comme "l'une des plus grandes révélations du thriller de ces dernièrs années".

Romans parus précédemment : L'amour à mort, Psycho killer et Compulsion.