Me voilà donc un bref moment en opposition avec mes principes de rectitude et de sérieux - qui sont mes valeurs habituelles - en train de sautiller dans mon appartement, tentant de faire un triple boucle piqué, ressemblant plutôt à un cabri dégénéré. Reprenant mes esprits, je décidai de fanfaroner partager ce moment avec mes proches :


suricate_cc05.jpg


Mon travail dans cette affaire ? Lire les ouvrages ou les épreuves que j'allais recevoir d'ici deux semaines et donner mon opinion sur chacun d'eux au moyen d'une fiche de lecture. Mon avis de lectrice ordinaire servirait ainsi à choisir les livres de la sélection à venir pour la rentrée littéraire et décerner le Prix du roman FNAC. Une tâche que j'acceptai avec d'autant plus de plaisir que certains des ouvrages à lire seraient encore sous forme d'épreuves non corrigées !


Deux mois sont passés et la Rentrée littéraire étant là, je ne suis plus tenue au secret et m'autorise à parler des ouvrages que j'ai lus dans ce cadre. Certes, pas d'auteur hyper bankable, pas d'histoire d'infanticide ou d'enfant mort, pas de personnage politique qui booste les ventes, pas non plus le dernier Nothomb, j'aurais bien aimé - ça ne fait rien car je l'ai acheté dès sa sortie - et j'en ferai d'ailleurs un billet prochainement. Voici donc les quatre ouvrages que j'ai reçus dans l'ordre croissant de mes préférences :


  • Ruptures, Gisèle FOURNIER

Un homme déraciné et paumé cherche à se reconstruire en venant s'installer dans un petit village. Habitants hostiles, bruits étranges et menaces diverses rendent la vie impossible à ce pauvre homme qui croyait avoir déjà tout vu. Un roman avec un bon potentiel gâché par son manque de simplicité, une narration alourdie par des effets de style proustiens, qui laisse finalement une impression assez mitigée. Ma note : 12/20.
Paru chez Mercure de France


  • Quelque chose à cacher, Dominique BARBERIS

Une histoire de meurtre racontée par le personnage principal dont on imagine qu'il peut être l'assassin mais sans en avoir la certitude. Construites par petites touches de couleur, les anecdotes apportent leur éclairage sur l'histoire sans en dévoiler le mystère. Malheureusement, cette histoire d'enquête par énigmes où le flic s'épanche, peine véritablement à accrocher. Ma note : 12/20.
Paru chez Gallimard


  • Le dernier paradis de Manolo, Alan WARNER

Entre ombres et lumières, nous découvrons Manolo, personnage complexe dépeint avec profondeur et finesse, dont l'histoire démarre sur le moment où il apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable. Un roman bien construit, non linéaire, mariage équilibré de drâme et de drôlerie. L'auteur possède un style aisé et tout en contrastes, lyrique mais sans fioritures, parfois cru, parfois détonant, à l'image des contradictions de son héros. Un roman plaisant à lire bien que parfois prévisible et dont le fil conducteur de l'intrigue apparaît comme un prétexte au roman et à la création de ce personnage singulier. Ma note : 16/20.
Paru chez Christian Bourgeois Editeur


  • Ceinture jaune, Philippe FRELING

Entre réalité et fantasmagorie, le regard d'un enfant sur le monde des adultes, à la fois sagace et empreint de légèreté. Une analyse pointue et sans faux-semblants des comportements humains au sein d'une famille. Le style narratif candide, en mode découpage, accentue les disparités émotionnelles : amour-haine, violence-vulnérabilité, et met l'accent sur l'ambiguïté des protagonistes notamment l'homosexualité sous-jacente du jeune narrateur ou la relation entretenue entre son frère aîné et leur mère. Un roman très prenant. 17/20.
Paru chez Arlea


Conclusion : Deux romans sur quatre qui méritent sincèrement d'être lus, c'est plutôt une bonne pioche ! Je remercie donc la FNAC de m'avoir permis de participer à cette expérience et j'espère que j'aurai d'autres occasions comme celle-ci.


Pour en savoir plus :

Prix du Roman FNAC 2007 : Le dernier frère de Nathacha APPANAH

Photo de Suricates par Joachim S.Muller