Rocambolesques, insolites, farfelues, abracadabrantes : ainsi pourrait-on qualifier les aventures du jeune Ram Mohammad Thomas, arrêté manu militari, pour avoir gagné le pactole à un jeu télévisé alors que de toute évidence il n'a pas vraiment le profil : 18 ans, enfant des rues, aucune scolarité, un boulot minable. Vikas Swarup, l'auteur, choisit le terme "fabuleuses" pour illustrer ces aventures, disons qu'il s'agit alors d'un "fabuleux" plus proche d'un "épique" que d'un "formidable"...


L'histoire démarre donc sur l'arrestation du jeune homme. Les producteurs du jeu télévisé «Qui veut gagner un milliard de roupies ?» partent non seulement du postulat simple que Thomas n'a pas pu répondre aux treize questions relativement complexes sans avoir recours à la tricherie, mais en plus - et surtout - ils n'ont pas la somme promise au gagnant, ce qui les met dans une position particulièrement délicate. Ils vont donc tout faire pour discréditer le jeune homme. Incarcéré, affamé, torturé, le malheureux jure qu'il n'a pas triché et connaissait parfaitement chacune des réponses aux questions du jeu... Sur le point d'abandonner et de signer une déclaration d'aveux, la chance lui sourit sous la forme d'une jeune avocate ambitieuse bien déterminée à assurer sa défense.


Thomas va donc pouvoir expliquer comment il connaissait les réponses à toutes les questions. Pour ce faire, chaque chapitre fait l'objet d'un épisode de sa vie avec ses malheurs, ses amitiés, ses rencontres étonnantes et ses drames, permettant d'éclairer le lecteur sur chacune des réponses données au cours du jeu télé. Un roman construit en mode puzzle qui révèle au fil de l'avancée des questions, les péripéties invraisemblables qui jalonnent le parcours mémorable de son jeune héros. Le tout sur fond d'une Inde contemporaine déchirée par la misère et la détresse du plus grand nombre face à l'opulence de quelques élus chanceux.


Conclusion : Un roman à l'humour grinçant parfaitement maîtrisé avec un regard vif et sans complaisance sur l'Inde d'aujourd'hui. Ma note : 16/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez 10-18 / Août 2007

364 pages