Voilà c'est fini... Ma tristesse est grande de voir s'arrêter cette saga grandiose, mon désarroi est immense à l'idée de ne plus faire partie de cette aventure fantastique avec des personnages aussi attachants que Ron, Hermione et Hagrid : plus de cérémonie du Choixpeau à Poudlard, terminées les excursions à Pré au lard, finies les Dragées surprises de Bertie Crochu et les compétitions de Quidditch...


Tout d'abord je dois prévenir les amateurs des aventures d'Harry Potter : je n'ai aucunement l'intention de les spoiler (définition : gâcher leur surprise en faisant des révélations). Par contre, je tiens à dénoncer un magazine (quelque chose comme Cortex & Neuro) pour son passionnant article sur la résilience, paru en septembre et dévoilant -l'air de rien- des éléments fondamentaux du septième tome. Vraiment indigne de cette revue.


Pour ce qui est du contenu de ce dernier opus, j'ai donc choisi de me taire, par respect pour tous ceux qui sont en train de dévorer leur exemplaire. Pour les autres, les réfractaires du genre ou ceux qui se sont bornés à se forger une opinion sur le seul visionnage du ou des films, sachez que le cycle Harry Potter est une oeuvre extrêmement ambitieuse, foisonnante d'imagination et d'intelligence, qui selon moi s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants. Joanne Kathleen Rowling est pourvue d'un talent rare : elle sait nous extraire de notre quotidien et nous faire rêver. La magicienne, c'est elle.


Conclusion : Une oeuvre immense, intense, follement ambitieuse, à la fois drôle et sombre, un travail titanesque sur la construction de l'intrigue et des personnages, des recoupements cohérents entre chaque tome, une pure merveille de littérature. Ma note : 18/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez Gallimard Jeunesse / Octobre 2007

810 pages

A noter l'oeuvre d'un autre magicien : le compositeur John Williams qui a signé la bande originale des trois premiers films, musique extraordinairement féérique !

Site officiel de J. K. Rowling, c'est ici