Chef de file du business thriller, Joseph Finder nous ramène dans l’univers impitoyable de l’entreprise en mettant en scène un brave type compétent et lucide contraint d’engager une grosse vague de licenciements laquelle ampute la moitié de l’effectif de son entreprise et ramène sa popularité à l’état de bon vieux souvenir. Détesté, veuf depuis peu, Conover est au plus mal. Croit-il. Car ses malheurs ne font que commencer...


Face au deuil de son épouse, notre héros souhaite consacrer du temps à ses deux enfants, eux-aussi traumatisés et en manque de mère. Mais c’est un objectif d’autant plus difficile à atteindre que son ainé Lucas, adolescent blessé et mal dans sa peau, se rebelle de plus en plus et le rejette en bloc. Professionnellement, la situation ne va pas non plus en s’améliorant, Conover devant affronter les pertes successives de contrat avec de gros clients, la haine des habitants de cette petite ville, tous concernés de près ou de loin par le lourd plan social dont il est responsable, et les rumeurs grandissantes de délocalisation vers la Chine. Vient s’ajouter à cette accumulation de difficultés, la présence d’un personnage dérangé qui s’amuse à pénétrer dans la maison de notre malheureux PDG et y laisser des messages menaçants sans que la police ne lève le petit doigt.


Un thriller bien mené, certes pas d’une originalité fabuleuse, mais suffisamment bien construit pour tenir en haleine jusqu’à la dernière minute. De plus, le milieu de l’entreprise est encore ici largement abordé avec tout ce qu’il comporte de faux-semblants, mesquineries, manipulations et trahisons.


Conclusion : Machination, menaces, meurtre et suspense. Une savoureuse composition du thriller contemporain menée tambour battant. Ma note : 16/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez Le livre de Poche / Janvier 2008

692 pages

Site de Joseph Finder