Devenir parent n'est pas chose aisée. Etre un bon parent encore moins : être capable de donner suffisamment de champ à son enfant sans être laxiste, tout en gardant un oeil sur son environnement, ses fréquentations, son éducation, ses nourritures terrestres ou spirituelles. Un enfant est un adulte en devenir qui a une soif insatiable de tout connaître, tout découvrir et attend de ses parents qu'ils lui inculquent tout ce savoir. A travers cette notion de transmission intergénérationnelle entre celui qui sait et celui qui veut apprendre, il y a celle du pouvoir exercé par le maître sur son élève. La notion de pouvoir est très vaste. En politique les abus de pouvoirs sont légion, on parle de dictature, de totalitarisme. Dans l'entreprise on parle de hiérarchie et de népotisme. Au sein de la famille, on admet de façon implicite la supériorité du parent sur l'enfant car il est celui qui va lui ouvrir les portes du monde. Ce n'est pas ici une notion de mainmise ou de domination mais plutôt celle de transmission et d'autorité. C'est là que se situe la frontière, ténue, entre bons et mauvais parents.


Qui n'a pas entendu parler de cet autrichien qui a séquestré et violé sa fille pendant 24 longues années ? Ou encore ce petit garçon de 5 ans victime de tortures et qui en est mort ? L'actualité regorge d'histoires de barbaries innommables perpétrées à des enfants par leurs propres parents. Au-delà de ces cas extrêmes hyper-médiatisés, il en existe de nombreux autres, tapis dans la pénombre et le silence. Car on touche ici à un sujet tabou.


Qu'est ce que la maltraitance ? Il en existe de différentes sortes : les coups, les agressions sexuelles, les insultes, la violence psychologique, le délaissement. Une grande majorité des enfants qui ont subi des maltraitances ne savent pas à l'âge adulte comment s'en sortir. Certains refoulent, d'autres se couvrent d'une carapace qui les empêche de tisser des relations sociales normales. Certains, endoctrinés par leurs parents déviants, sont encore convaincus d'être responsables de ce qui leur est arrivé... De nombreux cas de conditionnements sur l'enfant qui font des ravages sur son devenir d'adulte.


Conclusion : Cet ouvrage co-écrit par Susan Forward, psychothérapeute américaine et Craig Buck, revient sur la notion de toxicité parentale et expose les clefs pour s'en protéger. Ce bouquin paru initialement chez Stock et rapidement épuisé, a été réédité par les éditions Marabout en 2007. Un ouvrage concis et déculpabilisant, indispensable à tous ceux qui ont souffert de maltraitances. Ma note : 17/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez Marabout / Juillet 2007

350 pages

Blog de l’auteur : http://www.susanforward.com