Que les fans inconditionnels du Docteur House passent leur chemin et s'abstiennent de lire ce qui va suivre. Vendu comme le premier roman génial d'un acteur porté aux nues pour son rôle récurrent dans cette série, Tout est sous contrôle est un ratage de premier ordre. Si le style d'humour décapant So british fait penser de prime abord aux Tom Sharpe ou Joseph Connolly (dont je suis très cliente), l'intrigue inexistante saborde l'entreprise de façon inexorable. Le seul souci c'est que ce roman brille autant par sa répartie mordante que par le vide intersidéral de son contenu. Pire, le comique ne se réduit QU'à des répliques et des réflexions cinglantes, les situations étant pour le moins pas drôles du tout, quand elles ne relèvent pas d'effets purement grand-guignolesques.


UCA 012793_A-11a


Comme son personnage de médecin odieux, Laurie distille sarcasme, ironie, insolence, langue de pute et humour potache en veux tu en voilà. Sauf qu'ici l'intrigue est nulle, brouillonne, fâcheusement insipide. Bref, un guide de la répartie à l'anglaise qui fait sourire -pas plus-, et n'a d'intérêt véritable que pour les gros insomniaques en mal de lecture soporifique. En plus, que l'éditeur se permette de comparer cet ersatz de polar à du Ludlum, ça me fend le coeur.


Comble du lard encochonaillé, le lecteur paiera 21 euros un beau bouquin (je remercie d'ailleurs l'éditeur pour son papier bien épais, dommage que le contenu soit lourd, lui aussi) sorti en janvier 2009 en France (mais paru au Royaume-Uni en 1996), avec la mention bienheureuse sur la quatrième de couverture : "il récidive avec ce thriller palpitant". Marketing quand tu nous tiens... VDM***.


Conclusion : A recommander aux seuls fans de Huuuuuuuuuugh Laurie ayant 21 euros à claquer. Ma note : 07/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez Sonatine / Janvier 2009

381 pages

Le Blog de l'auteur, c'est par ici


*** Vie de merde