Voilà un petit nouveau dans le monde du thriller qui mérite le détour ! Avec une quatrième comme celle-ci, difficile de ne pas avoir envie de découvrir l'univers machiavélique de ce tueur en série. Des jeunes femmes sont retrouvées mortes ligotées dans leur lit, victimes impuissantes totalement à la merci d'un tueur pervers. Pourtant aucun de leurs proches ne s'inquiète : ils ont tous reçu des nouvelles par SMS leur disant que tout va bien, qu'ils ne doivent pas s'inquiéter. Voilà la mise en scène macabre de ce tueur d'un nouveau genre, condamnant ses victimes d'une mort lente et inexorable, et les proches à vivre dans les affres de la culpabilité pour n'avoir rien fait : une abomination qui suscite une véritable angoisse.


Pourtant, un homme va finir par comprendre qu'une de ses amies n'est pas l'auteur du SMS rassurant qu'il a reçu, et qu'elle est en danger. C'est en voulant la délivrer des mains de ce psychopathe, qu'il va se retrouver, bien malgré lui, obligé de jouer le jeu pervers du dangereux maniaque, jusqu'à être obligé de faire croire qu'il est lui-même l'auteur des crimes à la police...


Un thriller bien construit qui monte en puissance au fil des pages et offre une palette de rebondissements imprévisibles ce qui n'est pas rien quand on a des lecteurs habitués du genre qui devinent rapidement le dénouement. Ici tout est brouillé, on est bluffé par le talent de ce jeune auteur, qui parvient de main de maître à nous surprendre avec son intrigue particulièrement bien ficelée !


Conclusion : Efficace, haletant, imprévisible, ce polar a tout pour plaire. Ayant découvert Steve Mosby avec ce second roman, je vais de ce pas me procurer son tout premier intitulé Un sur deux. Ma note : 16/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez Points Thriller / Janvier 2010

399 pages