Si vous vous intéressez un minimum à la politique, ce Petit dictionnaire des injures politiques est fait pour vous. Réunissant une pléiade de cibles classées par ordre alphabétique, la recherche n’en est que plus simple. Par exemple, si vous avez-vous-même une tête de turc, la lecture des insultes qui lui ont été consacrées vous fera certainement très plaisir, et peut même jouer un rôle thérapeutique. Plus besoin de guignols ou d’humoristes maniant le sarcasme, ici les politiques s’écharpent entre eux et c’est assez jouissif !


Morceaux choisis :


  • « Mitterrand a détruit la Vème République par orgueil, Valéry Giscard D’Estaing par vanité, et Jacques Chirac par inadvertance » Marie-France Garaud, 2006.


  • A propos d’Edith Cresson : « A force de descendre dans les sondages, elle va trouver du pétrole. » André Santini, 2007


  • A propos du discours de Christine Boutin à l'Assemblée Nationale : « Ce n’est pas un discours, c’est un chemin de croix ! » Odile Saugues, 1998


  • « Monsieur Fabius est au Premier Ministre, ce que le Canada Dry est à l’alcool » Charles Pasqua, propos


  • « La campagne de Ségolène Royal va devenir beaucoup moins sexy après l’arrivée de Lionel Jospin dans l’équipe de campagne » Marine Le Pen, 2007


  • A propos d’Alain Juppé : « Le Premier Ministre souhaite un gouvernement ramassé ; il a parfaitement réussi » André Santini, propos


  • « Si Bush et Thatcher avaient eu un enfant ensemble, ils l’auraient appelé Sarkozy » Robert Hue, 2005


  • A propos du mariage homosexuel de Bègles : « Cela pourrait faire un film dont le titre serait Mamère Noël est une ordure » Michel Charasse, 2004


  • A propos d’Hervé Morin : « Il a l’influence d’une punaise et le charisme d’une praire » Nicolas Sarkozy, 2010


Conclusion : Un festival de bons mots acerbes qui met à l’honneur vexations, insultes et agressions verbales telles des armes de communication politiques redoutables. Ma note : 16/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez L’Editeur / Novembre 2011

510 pages

Plus d'infos sur Amazon