Excellent thriller, Alchimiste fait partie de mes chouchoux 2011. Peter James que j’ai découvert avec ce texte, construit son intrigue palpitante sur fond de recherche médico-pharmaceutique et de magie noire. Un cocktail a priori surprenant mais suffisamment bien dosé pour ne pas tourner au folklore ! Les personnages bien léchés et le style agréable concourent à faire de ce thriller scientifique un idéal du genre.


Le docteur Bannerman peine à obtenir des fonds pour continuer ses travaux en biologie moléculaire. Ce n’est pourtant pas n’importe qui : détenteur du Prix Nobel de chimie pour ses avancées prodigieuses sur l’activation et la désactivation des gênes, l’implication de ses découvertes dans certaines maladies est fondamentale. Sa personnalité bien trempée et ses positions tranchées sur la mise à disposition au grand public des résultats de ses recherches, lui confèrent une aura de génie intransigeant mais altruiste. Mais son besoin de financement est tel, qu’il finit par accepter la proposition de sa fille Monty d’aller travailler pour une grande entreprise d’industrie pharmaceutique la Bendix Sheere, consentant à contrecœur à faire breveter une partie de ses travaux. On découvre en parallèle un petit garçon vivant dans les années 40 maltraité par ses parents très croyants, lesquels justifient cette violence comme des punitions méritées. Un traitement qui va pousser le malheureux à s’intéresser de près à la magie noire...


De son côté, Monty Bannerman qui travaille au côté de son père à la Bendix Sheere, découvre qu’un médicament contre la stérilité, le Maternox, est mis en cause par un journaliste dont la fille est morte en couches dans des circonstances terribles après avoir pris ce médicament. Selon lui, d’autres femmes ayant pris cette molécule seraient décédées des suites de leur accouchement sans que cela ne soit remonté aux autorités sanitaires. Monty mène alors sa petite enquête au sein de la Bendix Sheere mais découvre bientôt que la multinationale verrouille au maximum tout ce qui a trait à ce médicament. Quand les personnes impliquées dans cette enquête meurent les unes après les autres dans d’étranges accidents, Monty comprend que cette affaire est beaucoup plus sérieuse qu’elle ne l’avait imaginée au départ et que sa vie et celle de son père sont peut-être en danger…


Conclusion : Beaucoup de suspense pour ce thriller scientifico-fantastique (qui n'est pas sans rappeler l'actualité du Mediator), les fondus de Crichton et Cook devraient y trouver leur compte ! Ma note : 17/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez Bragelonne - Milady / Juillet 2011

888 pages

Lien Amazon