Sans être un coup de cœur en matière de thriller, Identité volée a le mérite de parler d’un sujet fortement d’actualité, l’usurpation d’identité. Un homme, Michael Bellicher, se retrouve aux prises avec une machine judiciaire impitoyable : accusé d’avoir provoqué un accident de voiture et d’avoir fui les lieux, accusé d’avoir acheté une propriété et de l’avoir hypothéquée pour plusieurs millions sans en démarrer le remboursement, accusé d’être probablement mêlé au décès suspect d’un haut responsable d’une commission d’enquête qui fait beaucoup parler d’elle.


Placé en garde à vue, isolé de tous, Bellicher se voit traiter comme un dangereux criminel et incapable de convaincre ses interlocuteurs de sa bonne foi. Heureusement pour lui, des circonstances particulières vont lui permettre de sortir de là, encore lui faut-il dès à présent découvrir qui est à l’origine de ses problèmes, s’il veut prouver à la justice qu’il n’a rien à se reprocher. Mais pour ce faire il n’est plus seul, car son entourage vient lui prêter main forte, notamment Richard le cousin de son associé, un jeune pilote automobile plein de ressources et doté d’un sang-froid à toutes épreuves. A eux deux, ils vont remonter la piste de ceux qui lui ont volé son identité et par corollaire, son existence.


Dans ce thriller assez prenant, l’auteur néerlandais Charles Den Tex nous fait découvrir les Pays-Bas, et notamment le clivage des niveaux de richesse entre la ville d’Amsterdam et sa région horticole qui compte des serres à perte de vue. Pris dans la tourmente des accusations, le narrateur nous fait partager sa frustration, son sentiment d’injustice et de colère. Le bémol que j’ai envie de mettre sur ce polar, c’est le manque de vraisemblance de certains personnages, le ressort un peu facile de protagonistes richissimes ou ayant des relations, mis en avant au moment opportun pour venir en aide au héros : ça sent un peu trop le deus ex machina.


Conclusion : Un thriller agréable dans l’ensemble mais dont les ficelles sont un peu trop visibles. Ma note : 14/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez 10-18 / Janvier 2012

541 pages

Lien Amazon