Belle découverte qui squattait ma PAL depuis belle lurette, Replay est un roman de science-fiction. On y rencontre Jeff Winston, un homme qui revient à la vie juste après sa mort à l’âge de 43 ans. Ce retour chez les vivants à 18 ans, s’il ne le comprend pas ni ne l’explique pas plus, lui permet de tout remettre à plat et de recommencer une nouvelle vie. C’est alors l’occasion pour cet homme fort de ses souvenirs et expériences antérieures, d’en modifier à loisir le déroulement à venir.


Premier changement pour Jeff qui a souffert en tant que journaliste mal rétribué d'avoir une vie misérable : faire en sorte de trouver de l’argent pour s'offrir un avenir plus confortable. La chose n’est pas difficile pour lui, car il se souvient de certains résultats sportifs. Il décide donc de parier sur les courses de chevaux et ça marche : le voilà en quelques mois à la tête d’une petite fortune, chef de sa propre entreprise et propriétaire d’un immeuble dans le centre-ville. Second objectif, se présenter sur le lieu-même de sa rencontre avec Linda, celle qui doit devenir son épouse. Problème, celle-ci ne voit pas le garçon qu’elle a connu, mais un homme qui lui raconte sa réussite fulgurante. Incrédule et mal à l’aise, elle le rejette violemment. Celle qui aurait dû devenir son épouse, s’éloigne alors, contraignant Jeff à prendre une nouvelle voie amoureuse.


Mais sa nouvelle femme, bien qu'à la hauteur de son échelle sociale est aussi belle que glaciale et leur relation ne tient que par la présence de leur fille, Gretchen. Jeff est en adoration devant sa fille et s’il regrette sa vie passée et sa complicité avec Linda, il est comblé d’être père. Hélas, à 43 ans et malgré une vie saine et sportive, une crise cardiaque le terrasse à nouveau. Une nouvelle vie s’offre à lui, mais la perte d’une épouse aimée dans sa première vie et de sa fille chérie dans la seconde, lui sont insupportables. Cette peur de perdre à nouveau des êtres chers l’entrave car il se sait de toute façon condamné à ne jamais les revoir. De plus, il réalise qu’à chaque retour, il y a un décalage qui se crée de plus en plus, réduisant progressivement les durées de chaque existence.


Ce qui est très fort dans ce roman, c’est la capacité de l’auteur à savoir faire évoluer son héros et les situations. On ne s’ennuie jamais et aucune des vies vécues n’est prévisible. Cette vision du futur exonérée des notions de destinée et de prédétermination a quelque chose de jouissif dans ce qu’elle ouvre des perspectives de possibilités infinies. On peut entrevoir à quel point les décisions d’une seule personne peuvent avoir aussi bien des effets sur sa propre personne, sa façon de voir le monde et d’y marquer son empreinte, que des conséquences positives ou négatives sur une multitude de dimensions : humaine, politique, sociale, culturelle, etc.


Conclusion : Un roman SF brillant qui pourrait si tout va bien être prochainement adapté au cinéma par Robert Zemeckis ! Ma note : 18/20.


Pour en savoir plus :

Paru chez Points / Janvier 1998

432 pages

Lien Amazon

Replay a obtenu le World Fantasy Award en 1988