Avec ce diptyque sur la violence, Franck Thilliez nous plonge dans les arcanes de deux enquêtes assez différentes mais liées par ses protagonistes principaux : Lucie Henebelle et Franck Sharko, des policiers tenaces aux habitudes de francs-tireurs, dont on découvre au fil des pages l’étendue des souffrances personnelles. Deux êtres brisés, frondeurs et indisciplinés, tenaillés par une irrépressible soif de vérité.


Dans cette première enquête, Le syndrome E, Lucie Henebelle, alors en congé forcé pour veiller sa fille malade, se voit plongée par hasard dans une étrange d’affaire, partie d’un film amateur aux images terrifiantes. Dans le même temps, Franck Sharko alors aux prises avec des hallucinations intrusives de sa fille décédée, se voit contraint d’aller sur le terrain pour enquêter sur l’exhumation accidentelle de 5 corps de jeunes hommes tués et mutilés avec une barbarie sans précédent. Très vite, la lilloise et le parisien vont se rejoindre pour mener à bien leurs investigations sur un cinéaste amateur de génie complètement fou et son implication dans une affaire d’une violence inimaginable…


Gataca.gif


Résumé de Gataca : "Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont… gauchers. Au même moment, on fait la découverte d’une famille de Néandertaliens assassinés par un Cro-Magnon. Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ? La clé est dans ces quelques lettres : GATACA..."


Dans ce second opus, nous retrouvons nos deux enquêteurs, plus anéantis que jamais, qui se lancent à corps perdu dans une nouvelle affaire de meurtre. Après la mort d’une étudiante, sauvagement assassinée et retrouvée dans la cage d’un primate, Sharko découvre que la jeune fille avait fait d’étranges découvertes en travaillant sur sa thèse. De son côté, Henebelle apprend le suicide de Grégory Carnot au fond de sa prison dans des circonstances pour le moins curieuses. Bien décidée à en savoir plus sur cette mort mystérieuse de l’un des hommes qu’elle déteste le plus au monde, Henebelle bien que retirée de la police, décide de se renseigner sur place. Cette seconde affaire aborde de front différentes thématiques liées : le questionnement sur l’évolution de l’homme depuis Cro-Magnon, les manipulations génétiques, l’eugénisme, les gauchers plus violents que les droitiers, et bien d’autres choses encore !


Conclusion : Deux polars riches en événements menés tambour battant aux quatre coins du monde par des personnages abimés et éreintés par la vie, sur une thématique de la violence très bien documentée. Quelques scènes assez insoutenables réservées aux amateurs de roman très noir… Mes notes : 14/20 et 15/20.


Pour en savoir plus :

Parus chez Pocket / Janvier & Avril 2012

510 & 606 pages

Lien Amazon : le syndrome E & Gataca

Bonne nouvelle : Paramount Pictures serait en passe d’acquérir les droits d’adaptation cinématographique du Syndrome E !

Site officiel de Franck Thilliez